Les conquistadors Rabot-Dutilleul

mercredi 13 mars 2019

Point commun entre l’ilot Pépinière et la friche Saint-Sauveur : le groupe de BTP Rabot-Dutilleul.

Voilà ce qu’en dit DAVIDS sur Radio Campus Lille :

JPEG - 44.4 koComme la holding familiale, le métier de conquistador passe de père en fils. Pendant que papa Jean-François organise avec Lille 3000 le grand raout Eldorado, énième coulée de béton culturel sur la métropole lilloise, le fiston François remporte avec lille design le titre de Lille Capitale mondiale du design 2020 avec un projet lui aussi intitulé : Eldorado. L’objet de la conquête ? L’espace urbain à bétonner toujours plus dont chaque centimètre carré recèle de la plus-value en puissance, des corps et esprits à maintenir sous cloches ou casques de réalité virtuelle (dont les expos sont désormais truffées), ce qui revient au même.

Ceci dit, il ne faudrait pas croire que François, son papa et leur petite entreprise font tout ça tout seul ; les partenaires de la reconquista lilloise avides de nouveaux Eldorado sont nombreux (mairie de Lille, Région HdF, Auchan, Fondation Total, Air France,…).

Le site de Lille 3000 présente le mythe de l’Eldorado ainsi : « Rapidement relayé par les conquistadors espagnols, ce mirage d’une contrée légendaire a alimenté sur près de quatre siècles une course aux trésors et aux voyages effrénée. » Oubliant au passage les deux génocides les plus massifs de l’histoire : celui des Amérindiens, entre 80 et 120 millions de morts, et le génocide esclavagiste, 28 millions de morts !!!

Au XVIè siècle, Hernan Cortès envoie un courrier à l’empereur aztèque Moztezuma : « Dîtes-lui de m’en procurer car mes compagnons et moi souffrons d’une grave maladie du cœur que seul l’or peut guérir » (récit par le secrétaire du conquistador en 1552). Ce n’est plus une simple maladie mais une véritable épidémie qui nous gangrène !

Émission à écouter ici :

http://www-radio-campus.univ-lille1.fr/ArchivesN/2019-02-25/12h.mp3?_=1